Mot de la direction

L’année 2019-2020 s’est conclue sur une note précipitée et sans avertissement. Certains projets qui devaient voir le jour sont retardés tandis que d’autres ne verront pas leur terme souligné comme il se doit. Je pense entre autre aux enfants fréquentant le nouveau service d’aide aux devoirs, ou aux adolescents de la Maison des Jeunes avec qui nous n’aurons pu célébrer la fin de l’année scolaire, ou encore à la conférence sur l’anxiété chez les enfants devant avoir lieu en mars. Malgré la situation exceptionnelle qui nous a tous frappée en mars 2020, le Carrefour familial peut tout de même se prévaloir d’avoir réalisé une multitude d’activités variées au cours de l’année et ce, pour des personnes de tous les âges et de tous les milieux. La fréquentation de la Maison des Jeunes ayant doublé depuis les deux dernières années, il est à envisager des projets de plus grande envergure dans l’objectif de faire rayonner les actions des jeunes au-delà de leur milieu de vie. L’engouement des familles pour les activités visant l’amélioration de leur milieu de vie pousse l’organisme à aller de l’avant dans l’organisation d’activités diversifiées en lien avec le mode de vie « zéro-déchet », et aussi, relatives à la saine alimentation dans le cadre de nos activités de cuisines collectives. Situation exceptionnelle oblige ! ces ateliers de cuisine sont présentement repensés et retravaillés afin d’être en cohésion avec les directives de santé publique en lien avec la crise sanitaire. 

 

Au moment d’écrire ces lignes et après plusieurs semaines d’incertitudes et d’adaptation, l’organisme prépare progressivement son retour sur le terrain. L’équipe de travail ainsi que les bénévoles ont dû, jour après jour, réinventer leur façon de faire et trouver des alternatives efficaces pour tenter de maintenir le lien avec les familles que le Carrefour accueillait habituellement dans ses locaux. Malgré l’impossibilité d’être physiquement proche de nos membres en raison de la pandémie, c’est avec une créativité extraordinaire que l’équipe en place a su retisser ce filet social si précieux dans notre communauté. En plein cœur de la crise COVID-19, une personne très impliquée au sein de sa communauté et engagée dans les actions du Carrefour familial m’a confié qu’elle était convaincue que quelque chose de bon ressortirait de tout ce chaos. Assurément, la solidarité, l’entraide, la collaboration, l’innovation et la créativité se sont manifestés. Ces derniers ont eu l’effet d’un baume apaisant sur l’essoufflement causé par tous ces chamboulements. Je ne peux passer sous silence l’implication de tous nos partenaires, élus et autres organismes communautaires de la région qui ont su eux aussi, soutenir leurs membres devant l’adversité, et en étant là, comme toujours, pour tendre la main à ceux qui en ont le plus besoin. Parce que rien n’arrête l’entraide.

 

Marie-Ève Boisvert, directrice générale